Escale à Sète hisse la grand-voile

27-03-18 : SETE – Pour 2018, Escale à Sète hisse la grand-voile ! Du 27 mars au 2 avril

Pour 2018, ESCALE À SÈTE HISSE LA GRAND-VOILE !

Du 27 mars au 2 avril

Première escale de l’Hermione en Méditerranée

Le label de la mission centenaire 1914-18

Les cultures de l’Adriatique invitées

Le patrimoine fluvial et du Grand Golfe à l’honneur.

Et un accès gratuit aux pieds des passerelles pour une grande épopée familiale

ESCALE À SÈTE 2018

Figure de proue de la France au sein de l’Unesco

L’édition 2018 du plus grand festival des traditions maritimes en Méditerranée avait déjà le label de la Mission centenaire de la fin de la Première guerre mondiale ; elle avait obtenue, dans la foulée, la version américaine de ce label attribuée par la World War I Cenntenil Commission (WW1CC),la voici désormais placée sous le haut patronage de la Commission nationale française pour l’Unesco.

Présidée par le Conseiller d’Etat Daniel Janicot, la Commission nationale française pour l’Unesco a pour mission de renforcer l’influence de notre pays au sein de l’agence des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture.

Escale à Sète 2018 fait désormais partie du club très fermé des manifestations et des initiatives bénéficiant de ce patronage.

Si elle a été jugée digne de participer à la représentation de la France au sein de l’Unesco et donc d’utiliser le célèbre logo représentant un temple, Escale à Sète 2018 le doit à la ligne de conduite très intransigeante qu’elle s’est fixée.

Pour éviter toute dérive mercantile, Escale à Sète s’est dotée d’une charte dont le but exclusif est la préservation et la promotion du patrimoine maritime matériel et immatériel. Escale à Sète participe au renouveau de la construction navale traditionnelle, à la mise en valeur des métiers de la mer mais aussi à la transmission de la culture du monde de la mer dans de nombreux domaines: la musique, les chants, la gastronomie…

Le souci premier d’Escale à Sète est d’enrichir en permanence le contenu du festival. Ce sera le cas cette année avec la participation des musées et des institutions culturelles du « Grand Golfe ». De Gènes à Barcelone, ils évoqueront l’histoire trois fois millénaire de cette partie de la Méditerranée.

Escale à Sète 2018, comme les précédentes éditions apportera sa contribution à la réflexion sur la préservation des milieux marins et lagunaires. Avec « Escale Bleue » placée sous l’égide de l’Institut français de la Mer et du groupe Suez, c’est également le patrimoine environnemental, sa fragilité et sa nécessaire préservation qui sont mises en avant.

Préservation du patrimoine maritime matériel et immatériel, préservation et promotion du patrimoine environnemental des milieux marins et lagunaires : ce travail a nourri le dossier de candidature d’Escale à Sète auprès de la Commission nationale française auprès de l’Unesco ; il lui a valu ce prestigieux patronage.

Escale à Sète en est très fier. – Janvier 2018

L’HERMIONE CHOISIT SÈTE

Construit en 1778 dans l’arsenal de Rochefort, l’Hermione, un navire de plus de 65 mètres de longueur hors tout, doté d’une voilure de 1500 m2 répartie sur trois mâts, faisait partie, avec la Courageuse, la Concorde et la Fée, d’une série de quatre bâtiments appartenant à la catégorie de frégates dites légères. Elle était équipée de 26 canons tirant des boulets de 12 livres.

En janvier 1779, de retour d’Amérique où il s’était porté volontaire au service de la cause américaine, Gilbert Motier, marquis de La Fayette, gentilhomme français âgé de 21 ans, s’efforce d’obtenir pour elle le soutien officiel de la France. Il réussit à convaincre le roi Louis XVI.

Le 21 mars 1780, La Fayette embarque à bord de l’Hermione. Il part combattre aux côtés des insurgés américains qui luttent pour leur indépendance.

Il débarque à Boston après 38 jours de traversée.

Dix-huit mois plus tard, les insurgés américains, auxquels s’est joint La Fayette remportent dans la baie de la Chesapeake sur mer, puis à Yorktown sur terre des victoires décisives avec l’appui des troupes françaises. Le 20 septembre 1793 l’Hermione sombre accidentellement sur les rochers au large de l’estuaire de la Loire.

… Voilà pour la première partie de l’Histoire.

…. La seconde commence en juillet 1997, quand l’Association Hermione-La Fayette et ses bénévoles se lancent dans une formidable aventure : la reconstruction de la frégate. Ce rêve un peu fou devient réalité le 7 septembre 2014, jour où la réplique de la frégate rejoint les eaux salées. L’année suivante elle fait une tournée triomphale sur la côte est des États Unis.

La faire venir en Île Singulière pour une première escale en Méditerranée française était un défi que s’étaient lancé les bénévoles d’Escale à Sète dès la première édition en 2010. Mais pour le second grand voyage de l’Hermione en 2018, ils étaient confrontés à la concurrence de la ville de la Nouvelle Orléans qui célèbrera le tricentenaire de sa fondation.

Le 30 avril 2017, le défi est gagné. Ce jour-là le conseil d’administration d’Hermione- La Fayette, convaincu par la mobilisation des ports méditerranéens que notre association est parvenue à mobiliser, réalise un vieux rêve.

DE GRANDS VOILIERS ET UN VILLAGE HISTORIQUE

Plusieurs grands voiliers du XVIIIe siècle seront accostés à côté de L’Hermione. Sur ce même quai prendra place un village et plusieurs pôles de reconstitution historique. Enfin les sétois seront également de la fête : Cordonnés par l’association de couturières « Au fil des escales », les habitants de la ville confectionnent leurs propres costumes pour participer à l’occasion du défilé des équipages.

LE LABEL DE LA MISSION CENTENAIRE

« La Fayette, nous voilà ! » : vraie déclaration prononcée par le colonel américain Stanton le 4 juillet 1917 sur la tombe du héros français de l’indépendance américaine au cimetière de Picpus à Paris, ou pure invention journalistique ?

Toujours est-il que la formule faisant référence à celui qui navigua à bord de l’Hermione est bien restée attachée à l’intervention décisive des Etat-Unis dans la première guerre mondiale. Elle contribua largement à la victoire et à l’armistice signée le 11 novembre 1918.

En accueillant l’Hermione, en 2018, 100 ans après la fin de la Grande Guerre, Escale à Sète a souhaité commémorer ce centenaire sous l’angle méditerranéen et a obtenu le label de la Mission du Centenaire de la fin de la 1ere Guerre Mondiale.

« Escale centenaire : Sète port en guerre, port en paix » fait non seulement partie du programme national officiel du Centenaire (à retrouver sur centenaire.org) mais, à la suite d’un accord passé entre la Mission du Centenaire et la World War I Centennil Commission (WW1CC), notre événement dispose également du label américain.

Pour participer à cette manifestation du souvenir, l’Hermione sera accompagnée d’une armada de grands navires d’Etat parmi les plus grands du monde, d’éléments représentants l’ensemble des forces armées françaises : armée de terre, de l’air et Marine Nationale.

Le grand défilé des équipages prendra donc un tour encore plus solennel lors de cette édition.

UN VILLAGE DU CENTENAIRE

« Sète port en guerre, port en paix » sera le thème d’un village qui évoquera comment notre port a traversé la première guerre mondiale, la souffrance et la solidarité des gens de mer dans chaque camp. Autour du podium de la Marine Nationale et de stands associatifs, le village centenaire accueillera notamment des conférenciers, des artistes, des historiens et des marins.

CAP SUR L’ADRIATIQUE

Cesanatico est une bourgade de 23 000 habitants de la région Emilie-Romagne, au sud de Ravenne. Port de pêche et station balnéaire, elle est entièrement tournée vers la mer. Son histoire est, comme à Sète, celle d’une volonté politique. C’est César Borgia qui commanda l’ouverture, à cet endroit de la côte, d’un port-canal pour résister à l’ensablement. Léonard de Vinci en dessina les plans.

Aujourd’hui, au travers de son musée sur l’eau Cesanatico perpétue cette culture maritime très ancienne. Ce sera l’un des principaux animateurs du village Méditerranéen. La dynamique association Vele d’Epoca Verbano présentera également des voiliers traditionnels italiens avec des gozzo provenant du lac Majeur. Une barque-aviron de Ligurie, représentera l’autre façade italienne. L’invitation des majestueux voiliers-école de la Marina Militare est égalment lancée.

Le photographe Stefano Benazzo sera accueilli pour une exposition sur les épaves de navires de travail d’hier et d’aujourd’hui.

Des groupes de musiques et chants maritimes italiens feront de nombreuses représentations durant toute la semaine, sur scène et a capella : Morescha Nova (Mer Adriatique) , Cuncordias (Sardaigne), TreSorelle (Pouilles), Totarella (Calabre).

Avec la Croatie, les relations d’Escale à Sète ne datent pas d’hier. En 2018, l’Office national du tourisme, les associations Cronaves, Palagruza et Latinsko Idro réuniront à Sète les acteurs du patrimoine maritime pour porter haut les couleurs de la Croatie. Un pays riche d’un chapelet de milliers d’îles. Plusieurs bateaux des îles dalmates seront présents, des charpentiers de marine animeront des ateliers de construction de Gondulas auprès du jeune public, les cuisiniers partageront leurs traditions

En 2016 la Catalogne était la région méditerranéenne invitée d’honneur d’Escale à Sète, en 2018 ce sera l’Adriatique avec deux pays pour la représenter : l’Italie et la Croatie.

L’Italie d’abord.

Cesanatico est une bourgade de 23 000 habitants de la région Emilie-Romagne, au sud de Ravenne. Port de pêche et

station balnéaire, elle est entièrement tournée vers la mer. Son histoire est, comme à Sète, celle d’une volonté politique. C’est César Borgia qui commanda l’ouverture, à cet endroit de la côte, d’un port-canal pour résister à l’ensablement. Léonard de Vinci en dessina les plans.

Aujourd’hui, au travers de son musée sur l’eau Cesanatico perpétue cette culture maritime très ancienne. Ce sera l’un des principaux animateurs du village Méditerranéen. La dynamique association Vele d’Epoca Verbano présentera également des voiliers traditionnels italiens avec des gozzo provenant du lac Majeur. Une barque-aviron de Ligurie, représentera l’autre façade italienne. L’invitation des majestueux voiliers-école de la Marina Militare est égalment lancée.

Le photographe Stefano Benazzo sera accueilli pour une exposition sur les épaves de navires de travail d’hier et d’aujourd’hui.

Des groupes de musiques et chants maritimes italiens feront de nombreuses représentations durant toute la semaine, sur scène et a capella : Morescha Nova (Mer Adriatique) , Cuncordias (Sardaigne), TreSorelle (Pouilles), Totarella (Calabre).

Avec la Croatie, les relations d’Escale à Sète ne datent pas d’hier. En 2018, l’Office national du tourisme, les associations Cronaves, Palagruza et Latinsko Idro réuniront à Sète les acteurs du patrimoine maritime pour porter haut les couleurs de la Croatie. Un pays riche d’un chapelet de milliers d’îles. Plusieurs bateaux des îles dalmates seront présents, des charpentiers de marine animeront des ateliers de construction de Gondulas auprès du jeune public, les cuisiniers partageront leurs traditions culinaires, plusieurs expositions et conférences rendront compte de la richesse, du dynamisme et de la diversité du patrimoine maritime en Croatie.

UN VILLAGE MEDITERRANEEN

Le village méditerranéen mettant à l’honneur l’Adriatique sera installé au centre du festival, quai d’Alger.

VOIE ROYALE ET GRAND GOLFE

Le canal des « Deux Mers » ou canal du Midi a assuré la prospérité de Sète pendant des décennies.
Cette voie royale voulue par Louis XIV, achevée en 1684 après avoir mobilisé 12 000 ouvriers pendant
vingt ans, a fait de Sète, port maritime, un grand port fluvial. Vins et céréales ont longtemps transité par le canal de Paul Riquet. Aujourd’hui ce sont des milliers de touristes qui l’empruntent chaque année, participant au renouveau économique de cet ouvrage classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

Voies Navigables de France (VNF), l’établissement public qui gère le canal, est un partenaire fidèle d’Escale à Sète. Il sera présent davantage encore en 2018, aux côtés d’associations, d’institutions et de nombreux gens de rivière : pour évoquer le patrimoine fluvial français et en particulier le passé, le présent et l’avenir de cette voie royale qui fait partie des plus grandes réalisations de l’histoire de l’Occitanie en terme d’aménagement du territoire.

Donner du contenu à Escale à Sète, a toujours été la préoccupation des organisateurs. Dès l’édition 2012, les liens avec le Musée maritime de Barcelone étaient noués. En 2016, une première édition d’Escale à Barcelone voyait le jour avec le rassemblement des grands voiliers dans le « Port Vell » le week-end précédent Escale à Sète.

En 2018 sous l’égide de l’Association des musées maritimes de la Méditerranée, plusieurs acteurs majeurs du monde culturel viendront évoquer l’histoire trois fois millénaire de ce Grand Golfe qui va de Gênes à Barcelone en passant par Marseille, Sète et Agde.

Seront représentés notamment : le Musée Galata de Gênes ; le Musée d’histoire de Marseille; le Musée départemental de l’Arles antique ; le Musée de l’étang de Thau à Bouzigues ; le Musée de la mer de Sète ; le Musée de l’Ephèbe à Agde ; le Musée archéologique de Narbonne ; l’Atelier des barques de Paulilles.

Le Museu Maritim de Barcelona viendra avec le pailebot 3 mâts « Santa Eulalia », l’un des derniers témoins de l’époque des « balancelles », qui sera également centenaire en 2018 !

DEUX VILLAGES PATRIMOINE FLUVIAL ET GRAND GOLFE

Durant Escale à Sète 2018, deux villages distincts seront respectivement consacrés aux acteurs du patrimoine fluvial et à ceux du Grand Golfe. Ils réuniront des institutions et des associations d’intérêt général qui animeront quotidiennement cette semaine de fête avec des rencontres, des expositions, des concerts, des ateliers, des saveurs.

Ils ont également été invités lors des journées de rencontre « Patrimoines en escale » qui se dérouleront à la Maison régionale de la Mer, quai Philippe Régy les 4, 5 et 6 octobre 2017.

APRÈS BARCELONE ET SÈTE, ESCALE À… CASTELLÓ

En 2016, lors de la dernière édition d’Escale à Sète, le port de Barcelone avait accueilli au Moll de la Fusta, le week-end précédent notre festival, quelques uns des voiliers que nous avions invités. « Escale à Barcelona» est la concrétisation d’une longue amitié et de plusieurs années de collaboration entre notre association et le Musée Maritime de la capitale catalane.

Cette année, on remet ça. A partir du vendredi 23 mars, le Port Vell abritera quelques belles unités de la magnifique armada d’Escale à Sète. Dimanche 25 mars dans l’après-midi, elles rejoindront au large des côtes catalanes, l’Hermione en provenance de Tanger. Tous ces magnifiques voiliers prendront la mer sur l’ancienne route des agrumes qui reliait les Baléares à Sète.

Mais ce n’est pas tout. Si Escale à Sète a aujourd’hui une « petite soeur catalane » âgée de deux ans, elle accueillera cette fois un nouveau né : « Escale à Castelló »…

A Castellon de la Plana, troisième ville de la Communauté de Valence avec cent- soixante-dix mille habitants, on a entendu parler de l’engouement populaire que suscite le premier grand rassemblement méditerranéen des navires du patrimoine. Maire depuis 2015, Madame Amparo Marco, veut y développer le tourisme. Pour promouvoir la partie plaisance du port commercial de Castellon de la Plana et les 10

kilomètres de plage l’élue a pris contact avec Escale à Sète. Son idée ? Accueillir, sur la route du retour, quelques unes de plus belles unités de notre festival.

L’accord a été acté le 17 janvier dernier. Une délégation d’Escale à Sète s’est rendue au salon international du tourisme de Madrid, le Fitur. Wolfgang Idiri, directeur général de notre association, y a non seulement rencontré Madame Marco mais aussi Ximo Puig, le président de la Communauté autonome de Valence et Francisco Toledo, président de l’administration portuaire. Toutes ces collectivités travaillent main dans la main pour organiser la première « Escale à Castelló ».

Elle aura lieu les 6, 7 et 8 avril. Au retour de Sète et avant de rejoindre l’Atlantique via Gibraltar, la Nao Victoria mais aussi le Galleon et le Shtandart seront à quai dans le port espagnol pour trois jours d’animations festives dans l’esprit d’Escale à Sète : marché maritime, dégustations gastronomiques, expositions nautiques, activités pour les enfants…

« Loin de nous faire concurrence, la multiplication des Escales le long du littoral méditerranéen permettra de mutualiser les efforts et de démultiplier les chances pour faire venir les grands voiliers des pays lointains qui hésitent encore à mettre le cap sur la Méditerranée », explique Wolfgang Idiri.

C’est aussi un moyen de renforcer les échanges entre des régions maritimes du bassin. Des groupes musicaux de la province de Castellon sont attendus à Sète pour le prochain week-end de Pâques.

SOS MÉDITERRANÉE : LA SOLIDARITÉ DES GENS DE MER

La solidarité est une valeur forte des gens de mer. Elle ne pouvait être absente de la cinquième édition d’Escale à Sète. Deux navires l’incarnent :

L’Hermione qui sera l’une des principales attractions du rassemblement. La magnifique réplique de la frégate de La Fayette rappelle que la France fut solidaire des insurgés américains en lutte pour l’indépendance de leur pays, les États-Unis.

L’Aquarius de SOS Méditerranée. Le bâtiment ne sera pas présent dans le port de Sète et pour cause : il est en mission de sauvetage au large des côtes libyennes, théâtre depuis des années de tragiques naufrages de migrants. Aux côtés de l’association Hermione-La Fayette et de l’Organisation Mondiale de la Francophonie, SOS Méditerranée participe au voyage méditerranéen de l’Hermione avec l’un de ses gabiers qui est aussi l’un des marins sauveteurs de l’Aquarius. Lors des escales, les groupes de bénévoles de SOS Méditerranée se mobiliseront pour la faire connaître, en résonance avec le thème général du

voyage que porte l’Organisation Mondiale de la Francophonie : « Libres ensemble ».

UN RASSEMBLEMENT EXCEPTIONNEL DU MONDE MARITIME POUR 2018…

120 navires du patrimoine

Du spectacle sur l’eau

La parade d’arrivée des grands voiliers tout droit venus de Barcelone

Les batailles navales de voiliers du 18e siècle à coups de canon

Le défilé des équipages

La parade musicale pour le centenaire du trois mats catalan Santa-Eulalia

Une semaine pour visiter la majorité des navires

Des initiations aux activités traditionnelles (joutes, godille, rame, capelet)

Une grande parade de départ de toute la flotte le lundi de Pâques

Des musiques et des chants de marins

Quarante groupes de tous horizons qui se produiront sur la grande scène mais aussi et surtout au fil des quais dans les tavernes et à bord des bateaux.

Des musiques et des chants insulaires de Méditerranée avec les Baléares, la Sardaigne, Kerkennah, les iles Dalmates et bien-sûr : l’île de Sète !

Une rencontre des cornemuses, hautbois et tambours de l’arc nord méditerranéen.

Un concert inédit dédié aux « musiques et chants au temps de l’Hermione », lundi 26 mars, au Théâtre Molière en partenariat avec la Scène Nationale.

Quelques uns des plus grands voiliers du monde, des répliques de voiliers historiques dont l’Hermione, une majorité de voiles latines emblématiques de la Méditerranée, des bateaux de travail d’hier et d’aujourd’hui, des voiliers de grande plaisance, des bateaux vapeur, des péniches, des barques de joutes et de rame traditionnelle.

C’EST AUSSI…

ESCALE ASSIETTE,

Un festival culinaire qui célébrera le port de pêche, au travers de recettes typiques à base de produits pêchés en méditerranée.

Sous le parrainage du chef étoilé Guy Savoy, avec la participation du monde de la pêche et de nos partenaires officiels labellisés Sud de France, Escale Assiette sera à savourer :

• Dans plus de 50 restaurants
• Au cœur de 2 villages d’exposants • Dans les halles de Sète.

ESCALE BLEUE,

Un festival engagé pour préserver le patrimoine et l’environnement maritime.

Soutenu par le groupe Suez, notre premier partenaire, avec le parrainage de l’Institut Français de la Mer, de nos partenaires publics et privés, Escale Bleue c’est :

Un label pour les pratiques de sauvegarde et de transmission du patrimoine culturel et environnemental ;

Des rencontres et des conférences organisées notamment sous la géode face aux grands voiliers

C’EST ENFIN…

Un événement ancré dans le Golfe du Lion, tourné vers la Méditerranée
et ouvert sur le monde

• Où la population locale est fière d’accueillir le monde maritime
• Où les acteurs discrets de la vie maritime et fluviale sont à l’honneur
• Où l’accès aux animations est essentiellement gratuit
• Où le public, du nourrisson au centenaire, sont aussi acteurs de la fête

Alors soyez tous les bienvenus pour rejoindre notre équipage et vivre avec nous la passionnante aventure Escale à Sète du 27 mars au 2 avril 2018 ! 

 

The Author

Fran6

Fran6

Journaliste indépendant non rémunéré à l' A.P.A.C
APAC Association des Plaisanciers d'Agde et du Cap © 2018 Frontier Theme
tristique ut venenatis Praesent dapibus porta. commodo amet,