Formation sur la division 240

Formation sur division 240 dispensée par Olivier Lapointe

Vif succès avec  26 personnes de l’APAC  présentes

Une petite mésentente de départ mais vite dissipée : Le formateur désirait présenter la cartographie et la localisation et non la division 240 comme énoncé dans la convocation.

Thèmes abordés :

1) Rappel des Classifications : Française et Européenne

Française liée au matériel nécessaire à embarquer fonction de l’éloignement d’un abri.

Européenne ABCD, liée à la construction du navire face aux éléments que sont la force du vent et la hauteur des vagues (1/3 de la hauteur)

2) Evolution de la classification Française. La classe + de 6 miles est subdivisée maintenant en :

Moins de 60 miles et plus de  60 miles libellés semi hauturière et hauturière

Matériels associés aux catégories ci-dessus.

Présentation des balises obligatoires pour la catégorie « plus de 60 miles »

3) Les EPIRB et les PLB : description des informations collectés par COSPAS SARSAT et INMAR SAT (Heure MMSI Localisation. Description du transfert du signal par les LUT (Local User Terminal) et présentation des différents satellites permettant la triangulation en l’absence de GPS.

Présentation des balises munies de GPS permettant un transfert immédiat du positionnement vers les LUT. PLB avec GPS sont par contre d’un prix plus important

Présentation des balises portatives AIS qui sont utiles en cas de MOB. (Ces balises ne sont pas COSPAS-SARSAT car le navire peut via une localisation sur écran retrouver le MOB et donc ne pas alerter au niveau mondial).

Les questions ont été nombreuses et les réponses argumentées.

Ex : la VHF fixe + ASN ne dispense plus la valise complète pyrotechnique (Fumigènes flottants et fusées parachutes).

Ex : Harnais et  lignes de vie : un harnais et sa sauvegarde par personne à bord des voiliers et un système de ligne de vie ou point d’accrochage si préconisé(e) par le fabricant.

Question demandant une réponse : l’insubmersibilité d’un navire  permet toujours de se dispenser de survie (J‘ai vérifié sur ART 240.2.10).

Eric Dutrieuximg_0159

Bonjour,

Comme suite aux questions relatives à la pyrotechnie pour aller naviguer à plus de 6 Milles, voilà ce qu’on trouve dans la nouvelle Division 240 qui définit le matériel de sécurité à bord des bateaux de plaisance :

  1. Jusqu’au 31 décembre 2016, la VHF peut remplacer les 3 fusées à parachute et les 2 fumigènes flottants…

« Art. 240-2.07.-Matériel d’armement et de sécurité semi-hauturier.
« Le matériel d’armement et de sécurité semi-hauturier comprend au minimum les éléments suivants :
« 1. Le matériel d’armement et de sécurité côtier prévu à l’article 240-2,06.
« Le compas magnétique défini au point 4 du précédent article ne peut être remplacé par un dispositif de positionnement satellitaire pouvant faire fonction de compas.
« 2. A partir du 1er janvier 2017, une installation radioélectrique VHF fixe, conforme aux exigences de l’article 240-2.17, est exigée. Jusqu’au 31 décembre 2016, sous la responsabilité du chef de bord, ce matériel n’est pas obligatoire lorsqu’il est embarqué trois fusées à parachute et deux fumigènes conformes aux dispositions de la division 311 du présent règlement.
« 3. Un ou plusieurs radeaux de survie gonflables, permettant d’embarquer l’ensemble des personnes à bord, adapté (s) à la navigation pratiquée et conforme (s) aux dispositions de l’article 240-2.15.

  1. Et dans le même tableau récapitulatif, il est noté qu’il faut cet équipement pyrotechnique ou une VHF fixe, sans autre précision ; et EN PLUS une VHF fixe à partir du 1er janvier 2017 (plus bas dans la liste).

« ANNEXE 240-A. 01

« Le tableau ci-dessous résume les dispositions d’embarquement du matériel d’armement et de sécurité, sans se substituer aux articles pertinents du chapitre 240-2.


MATÉRIEL

BASIQUE

CÔTIER

SEMI-HAUTURIER

HAUTURIER
Équipement individuel de flottabilité x x x x
Un dispositif lumineux x x x x
Moyens mobiles de lutte contre l’incendie x x x x
Dispositif d’assèchement manuel x x x x
Dispositif de remorquage x x x x
Ligne de mouillage (si masse lège ≥ 250 kg) x x x x
Annuaire des marées x x x x
Pavillon national (hors eaux territoriales) x x x x
Dispositif de repérage et d’assistance pour personne à la mer   x x x
Trois feux rouges à main   x x x
Compas magnétique   x x x
Cartes marines officielles   x x x
Règlement international pour prévenir les abordages en mer   x x x
Description du système de balisage   x x x

Trois fusées à parachute et deux fumigènes ou une VHF fixe
   
x

x
Radeau de survie     x x
Matériel pour faire le point     x x
Livre des feux     x x
Journal de bord     x x
Dispositif de réception des bulletins météorologiques     x x
Harnais et longe par navire pour les non-voiliers     x x
Harnais et longe par personne embarquée pour les voiliers     x x
Trousse de secours conforme à l’article 240-2.16     x x
Dispositif lumineux pour la recherche et le repérage de nuit     x x
Radiobalise de localisation des sinistres       x
VHF fixe     x (à partir du 1er janvier 2017) x
VHF portative       x

 

Mon interprétation de cette nouvelle cette division 240 : Pour aller au-delà de 6 Milles, le bateau doit entre autre, être équipé de VHF fixe, de 3 fusées à parachute et 2 fumigènes flottants.

Olivier LAPOINTE

Vous aimerez aussi...